Nº322 (2/2017)







  Download :
Bonjour à tous, Les mots me manquent pour décrire les récents évènements autour de notre association. J’avais de mauvais pressentiments ... un mois de janvier un peu mou ... mais tous les oriciens fourbissaient leurs armes pour la visu. Voilà l’explication ! La visu a été monstrueuse sur bien des points. Il y avait du monde pour cette édition hivernale (et ces dernières années, je n’y étais pas non plus), beaucoup avaient des choses à dire, et surtout à montrer. Nous sommes tous repartis gonflés à bloc de cette visu, dont vous pourrez découvrir des extraits avec le mag et le wiki installé par Jerome qui revient dans le Conseil d’Administration ; Bienvenue. Et j’ai une pensée pour quelques absents, à l’image d’André et de Yann, que je regrette de n’avoir pu revoir et qui nous abreuvent d’articles, de développements, d’idées. Merci à tous pour ces fabuleux instants de partage en live et dans le mag. J’en profite pour rappeler un message de notre président, suite à quelques courriers d’adhérents : l’adhésion des adhérents est renouvelée pour 2017. Vous avez tous toujours accès au mag en 2017 sans qu’aucune somme soit demandée ou prélevée (le CEO ne pratique pas le prélèvement automatique)

Assemblée Générale du 28 Janvier
28 Janvier 2017, une visu ...
Lecteur de carte SD « EREBUS » pour ORIC
Liste des livres Oric et apparentés disponibles
33 ans après ...
Swerve

sommaire

Assemblée Générale du 28 Janvier   Page 4
Bilan Financier 2016   Page 5
28 Janvier 2017, une visu ...   Page 6
Lecteur de carte SD « EREBUS » pour Oric    Page 14
Liste des livres Oric et apparentés disponibles   Page 18
33 ans après ...   Page 20
Swerve   Page 22
Courrier du CEO   Page 24


Lecteur de carte SD « EREBUS » pour ORIC.

Les moyens de remplacer la disquette par une carte mémoire SD sont nombreux, et ils ont un point commun : Donner une aide non négligeable à l'ORIC grâce à des mini-cartes d'exploitation tout-en-un qui lui évitent la fastidieuse tâche de gérer la communication avec la SD. Sauf que... je serais curieux de savoir ce que l'ORIC serait capable de faire si la SD avait été inventée dans les années 80 ? Et si on lui demandait de tout faire avec un peu plus de ROM, et quelques portes logiques ?

Tout d'abord il faut savoir que la SD est une mémoire non volatile à accès par bus série synchrone, qui marche en logique 3,3 volts, comme elle est équipée d'un microcontrôleur, on lui envoie les instructions et les données par l'entrée MISO, elle nous répond par la sortie MOSI, on cadence le tout par une horloge SCLK, et la SD est désactivable par une entrée CS. Pour l'ORIC, j'ai choisi les cartes SD qui ne sont pas en « HC » on peut les adresser jusqu'à 4 giga-octets, ce qui est suffisant pour conserver nos programmes préférés, et celles-ci seront formatées en FAT16.
Comment la relier à l'ORIC ? Pour cela, j'ai repris le schéma du lecteur de cartouche Osmosa, ce qui me permet d'embarquer un système d'exploitation dans les 48Ko restants de l'EPROM, et deux bascules ont été rajoutées pour le signal d'horloge et l'envoi de données de la SD. Un tampon à logique « trois-états » récupère la sortie de la SD pour l'envoyer à l'ORIC. Bien sûr, il y aura un interfaçage entre la SD et le lecteur, à cause de la différence de tension. On peut le faire avec un régulateur, un tampon CMOS et un diviseur de tensions, mais il est plus simple de trouver cet adaptateur pour un Euro.
Quand j'ai commencé les expérimentations, la SD se contentait de me répondre par le code « instruction illégale » le langage de l 'ORIC sentait trop les eightees pour qu'elle ne fusse comprise par la SD ? Que nenni, les bascules « D » utilisées par le projet précédent produisaient des impulsions supplémentaires au moment de la validation de celles-ci, impulsions bien lues par la SD qui les assimilait à des commandes fantaisistes, ce qui m'obligeait a utiliser des bascules RS, plus archaïques, mais qui produisent un signal propre.

Comme l'indique le schéma ci-dessus, la ROM interne est remplacée par le premier quart de l'EPROM du lecteur, les 3 autres sont prévues pour un futur système de gestion de la SD. La sélection du seul dernier quart provoque l'activation de la SD, ce qui évite d'écrire accidentellement dans la SD sous BASIC. L'échange de banque se fait grâce au bit 2 et 3 de l'adresse #3F3, le bit 1 permet de créer des impulsions d'horloge, et le bit 0 permet d'envoyer et de recevoir les données de la SD.


BROWSE

NUMEROS
 [324] - [323] - [322] [321] 

YEAR
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001 - 2000 - 1999 - 1998 - 1997 - 1996 - 1995 - 1994 - 1993 - 1992 - 1991 - 1990



Hosted By oric.org server www.oric.org V 2.6 CNIL ID : 872370 Write to Webmaster © 2000-2017 Built in 0.02 Seconds