Nº203 (3/2007)







  Download :
La photo de couverture est trompeuse: Damien Ponnelle n'est pas un ‘petit' (2e rang à droite), mais bel et bien un grand gars sympathique, que nous avons eu le plaisir de retrouver. Nous avons eu la grande joie de faire connaissance de son père, Lionel (1er à gauche du 1er rang), ainsi que de René Pechberti (2e à gauche du 1er rang), nouvel adhérent très dynamique qui a réactivé les filières Ponnelle et Micro-Broc. Sur la photo, manque André Majorel, juché en équilibre sur une table, d'où nos airs un peu inquiets. Un bonne visu, très sympathique. Aplusse. André

Tout ce que vous aimeriez savoir sur l’AG & la Visu du 10 Février 2007!
Mission Delta: La leçon d’atterrissage!
Des trucs pour tricher: Terminus!
Toujours disponibles: Cartes Microdisc!
Trich’Oric / Oric Cheats!

sommaire

Adresses CEO / Sommaire / Editorial   Page 
Courrier Oricien   Page 
Petites Annonces & Bonnes Adresses   Page 
Quelques Photos de l’AG & de la Visu du 10 Février   Page 
Rapport Financier du CEO pour l’année 2006   Page 
Compte-Rendu de l’AG & de la Visu du 10 Février   Page 
Des Trucs pour Tricher (26) Terminus (1/2)   Page 
Dino fait le Chat   Page 
Des Trucs pour Tricher (26) Terminus (2/2)   Page 
Mission Delta (3) La Leçon d’Atterrissage   Page 
L’Inventaire Oric de René Pechberti   Page 
Divertissements Mathématiques et Logiques   Page 
Réponses (68) : Sujets 207 & 208   Page 
Nostalgie : Publicité Innelec   Page 
Oric Cheats / Trich’Oric   Page 
Les Calembours de Schizo Dino   Page 
Librairie Oric : Programmation Basic   Page 
Adhésion CEO 2007 / 2007 CEO Subscription   Page 


Compte-rendu de l'Assemblée Générale et de la Visu du Samedi 10 février 2007

par André Chéramy



Comme d'habitude, un noyau d'Oriciens se retrouvent au Relais des deux Gares sur le boulevard Magenta. Sont présents (par ordre alphabétique, le premier de la liste étant arrivé bon dernier): André C., André M., Jean B., L., René P., Simon G., Thierry B., Xavier B. Donc en majorité des Oriciens de la région parisienne, ce qui est généralement le cas pour la Visu d'hiver. Rappelons pour les mauvaises langues, que chacun paie son écot pour cette petite bouffe bien sympathique.

Il faut surveiller la montre, car dans le feu de la discussion, nous pourrions oublier de nous rendre sur le lieu de la Visu, à deux pas de là. Collage du logo Oric sur la porte du Rez-de-chaussée, c'est parti ! Se présentent encore Damien P., Olivier A. et Marc L. Nous sommes onze, pas mal pour une Visu d'hiver.

Dans l'enthousiasme des conciliabules, Jean a bien du mal à ouvrir l'Assemblée générale. Il nous présente les bilans moral et financier du CEO pour 2006. Pour le bilan moral, le club est toujours aussi vivace avec l'arrivée de nouveaux adhérents. Les innovations matérielles et logicielles sont rappelées à la demande d'Olivier, qui prépare un compte rendu pour 'Les puces Informatiques' (visible sur ). Le grand changement est le passage massif au téléchargement, ce qui nous amène au bilan financier. Contrairement à nos prévisions de la fin 2005, nous n'avons pas eu de dépenses massives pour frais de photocopies et de timbres ce qui fait que nous avons un excédent important. En absence des chiffres exacts, nous avions déjà réduit les cotisations 2007, qui passent de 26 à 17 euros. Le club n'ayant pas vocation à faire des bénéfices, nous envisageons mieux : Faire de 2008 une sorte "d'année blanche" (adhésion gratuite pour tous ceux qui auront payé leur adhésion 2006). Une sorte de prime de fidélité. Par ailleurs, que les membres du CEO ne disposant plus de matériel Oric et tourmentés par la nostalgie se fassent connaître auprès du bureau (ceo@oric.org). Nous disposons d'un peu de matériel et nous verrons ce que nous pouvons faire pour eux.

Le bureau du CEO est reconduit tel quel (Alain W., André C., Jean B., Jean-Jérôme D., Jean-David O., Laurent C., Simon G.). Les rapports moral et financier sont adoptés sans aucune opposition par les membres du CEO présents.

Parmi les autres sujets qui ont été discutés :

1) La proposition de Dominique P., concernant un numéro bonus spécial contenant une trentaine de pages de 'Trucs pour Tricher' est adoptée dans l'enthousiasme.

2) Il semble que le délai de diffusion du mag papier soit trop long. Nous en prenons note et essayerons de le raccourcir autant que faire se peut. Un de nos nouveaux abonnés papier se plaint aussi de n'avoir rien reçu du club. Les envois postaux se perdent parfois. Non seulement les tarifs ont augmenté, mais la fiabilité baisse. Nous avons déjà eu des pertes, parfois graves. N'hésitez pas à réclamer, nous renouvellerons notre envoi.

3) La question de la salle de la Visu. Le faible coût de la salle habituelle (75 euros pour une demi-journée), son accès aisé et son adéquation à nos besoins ont été la base de notre fidélité depuis de très nombreuses années. Mais nous avons de plus en plus de mal à louer cette salle qui est très demandée. Deux propositions nous sont faites par René (une salle associative du CE de la SNCF, près de la salle actuelle) et par Olivier (une salle de l'association MO5.COM, à quelques pas de la station de Métro Saint-Ouen). C'est probablement la salle de MO5 qui retiendra notre choix, car elle nous est offerte gratuitement et est dédiée à l'informatique, avec accès Internet etc.

4) Le dernier Oric, à savoir le Phoenix, dont l'histoire et les caractéristiques sont évoquées et qui pourrait être montré à la prochaine visu.

5) Le problème du CD du Ceo-Mag. D'une part, le CD est plein (700 Mo d'information !) et d'autre part il y a conflit entre les avantages et les inconvénients des deux formes de mag électronique en usages. D'un coté, le mag sous forme de gros PDF (un PDF par numéro) plus facile à télécharger par les abonnés à l'emag et à imprimer en recto-verso. De l'autre coté, le mag découpé par article (un petit PDF par article) plus facile à indexer. Nous abandonnons le projet de passer (pour les futurs numéros) à un format unique, le 'gros PDF', parce que si l'ouverture d'un gros PDF à une page donnée est possible, elle ne marche pas sur tous les ordinateurs (Windows, Linux, variation de nature et de version du navigateur utilisé, diversité des plugins permettant de lire les PDF) . Pour l'année en cours (mags du n°1 à 200), nous aurons deux CD : Un CD du Ceo-Mag principal avec le moteur de recherche de Simon et l'indexation d'André. Ce CD contient encore la collection 'UK' et un CD 'n°2' pour les numéro entiers (versions 'FR' et 'UK'). L'année prochaine la collection 'UK' sera supprimée du CD principal et remplacée par les numéros de 2007 (201 à 212). Ensuite, l'usage du DVD se sera encore plus répandu et le CD du Ceo-Mag sera proposé sur ce support (sauf exceptions, bien sûr).

6) Le problème de l'update du CD du Ceo-Mag. Il n'est pas possible de faire payer chaque année les adhérents qui désirent avoir la dernière version du CD du Ceo-Mag, avec les dernières indexations (bien que certains adhérents aient insisté pour soutenir le club). Il faut donc mettre au point un système de téléchargement d'un update partiel pour que la mise à jour par CD complet soit réservée aux adhérents ne disposant pas d'un accès ADSL. Cet 'update' sera bien entendu réservé aux ayants droit, c'est à dire aux personnes ayant acquis légalement le CD. Ces ayants droit disposent déjà de la majorité des petits PDF des anciennes années et l'update peut donc se restreindre aux années récentes, à la dernière version du moteur de recherche et du système d'indexation. Les PDF 'au détail' sont disponibles sur oric.org, mais ne peuvent pas être téléchargés en bloc. Il faudra donc les 'zipper'. L'update comportera donc plusieurs fichiers zip (un par année à mettre à jour) et un fichier index.zip contenant la dernière version du moteur et des fichiers d'indexation. Ce système sera mis en place dans le courant de l'année.

Au chapitre des démos, voici ce que nous avons pu voir au cours de la Visu :

a) René à apporté un gros volume relié contenant tous les Ceo-Mag imprimés en couleur (environ 3,5 cm d'épaisseur au format A4). Impressionnant! Il nous raconte qu'il a imprimé presque toute la collection et André C. précise que de 1990 à 2006, il a dénombré 4415 pages (sans compter les 80 numéros de la version éditée en anglais par Laurent C.). La collection de René devrait donc friser les 45 cm d'épaisseur et peser… un certain poids.

b) Même démarche pour Thierry, qui nous montre un volume 2006 analogue relié 'spirale'.

c) Le clou de la journée est le Super-Oric. Rappelons que cette machine, inventée par Fabrice Francès, est basée sur une console Snes (processeur 65816, vitesse et capacité graphiques et sonores étendues) dont la seule modification se situe au niveau de la cartouche qui a simplement été adaptée pour recevoir une mémoire Flash 29F010 à la place de la Rom d'origine. Cette mémoire Flash reçoit un Basic 1.1 classique (type Atmos donc) adapté pour exploiter les possibilités étendues du hardware et dont les commandes CSAVE et CLOAD permettent de sauvegarder et recharger des programmes.

d) Pour taper un programme sur le Super-Oric, il faut évidemment un clavier. Fabrice à fabriqué une petite interface qui permet de brancher un clavier Oric-1 (dont les couleurs sont plus proches de celles de la Snes) ou Atmos (plus confortable à l'utilisation). Le clavier de Fabrice se trouve entre les mains d'André C. qui a développé un petit programme de redéfinition de caractères Super-Oric.

e) Thierry B., dont on connaît l'expertise en matière de clavier, puisqu'il a déjà mis au point une interface permettant d'exploiter un clavier PC sur un Oric, a lui aussi développé une interface permettant d'utiliser un clavier PC sur le Super-Oric, via la prise joystick droite de la console Snes. Thierry et André C. ont apporté leur Super-Oric équipé d'une cartouche RW (permettant de sauver et recharger les programmes) et leur clavier, qui coup de hasard, est du même modèle : Mitsumi, French model KPQEA5ZA. Cela tombe bien, car André a rencontré des problèmes aléatoires, quasi inexistants chez Thierry. On va donc pouvoir faire des échanges standard et essayer de comprendre, d'autant mieux que Thierry a apporté son module espion qui permet d'afficher les scancodes traités par son interface. Résultats : comme avec tous les phénomènes aléatoires et intermittents, il n'est pas très facile de les mettre en évidence, mais nous avons de la chance, Thierry peut enfin faire le diagnostic : L'interface reçoit bien les bons codes et les traite correctement, c'est la partie électronique interface-Snes qui n'est pas suffisamment bien calée. A suivre donc…

f) André C. nous fait la démonstration de son programme de redéfinition de caractères. Coup de chance, le clavier Mitsumi daigne fonctionner sans aucune faute (répétition de caractère ou caractère erroné) le temps de la démo et le Super-Oric affiche bravement et correctement la ligne de code Basic DEFCHAR avec ses datas.

Une photo de groupe en vitesse avant le départ du rédac'chef qui s'en va marier son fils…

Que l'après-midi a vite passé!




BROWSE

NUMEROS
 [212] - [211] - [210] - [209] - [207] - [206] - [205] - [204] - [203] [202] 

YEAR
2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001 - 2000 - 1999 - 1998 - 1997 - 1996 - 1995 - 1994 - 1993 - 1992 - 1991 - 1990



Hosted By oric.org server www.oric.org V 2.6 CNIL ID : 872370 Write to Webmaster © 2000-2020 Built in 0.04 Seconds