Nº151 (11/2002)







  Download :
Qui dit que le monde Oric ne produit plus de grands softs ? Voici deux jeux de première qualité qui sortent presque simultanément. Il s'agit de «Meurtres en Série» de Bertrand Brocard & Dominique Pessan et de «Pulsoids» de Jonathan Bristow. Dans les deux cas, les auteurs ont émis le souhait que leur programme soit distribué en avant-première aux membres du CEO ! Vous avez déjà reçu le premier et le second vous sera envoyé sous peu. Bon amusement ! Cordialement. André Chéramy

Cette fois Dominique Pessan a fait très fort avec "Meurtres en Série".
 

Fabrice Francès nous explique le Super-Oric.

Shoot Again nous emmène du coté de Light Cycle.
 

Un nouveau site pour le CEO, visitez http://ceo.oric.org/.

Un listing en Basic Evolution : Queens !

sommaire

Adresses CEO / Sommaire / Editorial   Page 2
Courrier Oricien / Petites Annonces / Bonnes Adresses   Page 3-6
Les Instructions «Cachées» du 6502   Page 7
Meurtres en Série   Page 8-9
Répertoires Pour Sedoric   Page 10-11
Publicité : Pulsoids   Page 11
Publicité : Meurtres en Série   Page 12
Compilateur C Pour Oric   Page 13
Evoluez ! Troisième Partie : Le Super-Oric !   Page 14-17
Queens   Page 18
Divertissements Mathématiques et Logiques   Page 19-20
Brève : Scan-Oric   Page 21
Réponses (24) : Boot Jasmin - Eprom 2764 Microdisc   Page 22
Shoot Again (46) : Light Cycle   Page 23-24
Votre Feuilleton : Le VIP3 Forum   Page 25
Aide New Sokobac et Nouveaux Problèmes Rush Hour   Page 26-28
La Libairie Oric (39) : Manuels Telestrat   Page 29
Suivi de Chantier : Carte Contrôleur Microdisc   Page 30-31
Le DOS du Byte Drive 500   Page 31



[Extrait du livre de Geoff Phillips, «ORIC ATMOS AND ORIC 1 Graphics and Machine Code Techniques»]



9.3 Codes d'instruction supplémentaires du 6502

Sur les 256 codes d'instruction possibles, une centaine paraissent inutilisés. Cependant, si l'on tente d'exécuter l'un d'entre eux, on obtient l'un des trois résultats suivants :

1. La machine se bloque.

2. L'instruction équivaut à un NOP et rien ne se passe.

3. L'instruction équivaut à une combinaison d'instructions existantes.



Le premier cas est très intrigant : il semble que le 6502 lui-même se bloque, refusant d'obéir à toute autre commande tant qu'il n'a pas été réinitialisé (l'appui sur le bouton RESET sous l'Oric ne suffit pas). Ces instructions, auxquelles on pourrait associer le mnémonique KILL, sont celles dont le code se termine par #2 (par exemple #22), à l'exception de #A2 qui correspond à une instruction correcte.



La deuxième catégorie ne semble pas très importante sauf que, en ne faisant rien, ces instructions peuvent servir à protéger un programme en empêchant sa compréhension ! En effet, un désassembleur ne sait généralement que faire face à des codes d'instruction inconnus et risque d'être égaré au point de sauter de véritables instructions dans le programme…



Tout comme une instruction normale peut prendre 1, 2 ou 3 octets, il peut en être de même pour nos nouvelles instructions NOP :

Un octet : #1A, #3A, #5A, #7A, #DA, #EA, #FA.

Deux octets : #64, #74, #D4, #F4.

Trois octets : #ØC, #1C, #3C, #5C, #7C, #9C, #DC, #FC.



La troisième catégorie est la plus intéressante : celle des instructions hybrides. Il s'agit de codes du 6502 qui effectuent deux opérations à la fois. Ces codes sont ceux se terminant par #3, #7 ou #F. De plus, les codes terminés par #B équivalent eux aussi à une combinaison d'instructions, mais qui n'est pas fixe.



En réalité, ces codes exécutent rapidement une succession de deux instructions. Pour les codes terminés par 3, il s'agit d'une combinaison du code équivalent terminé par 6, suivi du code équivalent terminé par 1. Exemple :

#23 = #26 + #21, soit :

ROL NN

AND (NN,X)



Si cette combinaison n'est pas spécialement utile, elle n'en reste pas moins intéressante.



De même, les codes en 7 sont des combinaisons de codes en 6 et en 5. Exemple :

#27 = #26 + #25, soit :

ROL NN

AND NN



Enfin, les codes terminés par #F combinent ceux terminés par #E et par #D.

Ainsi #2F équivaut à #2E suivi de #2D, soit :

ROL NNNN

AND NNNN



IMPORTANT

Rien ne garantit que tous ces codes « cachés » produisent le même effet sur tous les microprocesseurs 6502. Il y a fort à parier que toutes les machines Oric réagissent de la même façon, mais il est néanmoins risqué de faire appel à des instructions non documentées.


BROWSE

NUMEROS
 [152] - [151] [150] - [149] - [147] - [146] - [145] - [144] - [143] - [142] - [141] 

YEAR
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001 - 2000 - 1999 - 1998 - 1997 - 1996 - 1995 - 1994 - 1993 - 1992 - 1991 - 1990



Hosted By oric.org server www.oric.org V 2.6 CNIL ID : 872370 Write to Webmaster © 2000-2022 Built in 0.01 Seconds