Nº192 (4/2006)







  Download :
Le Ceo-Mag ne se porte pas mal. Je reçois régulièrement des courriers de satisfaction. Mais je suis inquiet, car le mag dépend d'un rédacteur principal qui en assure la plus grande part. Sachez que je n'exerce aucune censure et que je publie tout ce qu'on m'envoie. Le problème est que depuis quelques temps, je ne reçois plus grand chose. Dominique m'avait bien prévenu que mon premier rôle de rédac-chef serait de tanner les membres du club pour avoir des contributions. Je remercie donc tout particulièrement ceux qui ont fait un effort ces derniers temps, d'autant que la qualité est toujours au rendez-vous. Bien Oricalement. André

C’est le moment de réviser vos classiques avec Trich’Oric!
Atelier transfert de K7: Simon nous jète au coeur d’un roman policier palpitant: Loritel!
Programme Super-Oric: Reverse!
Alcatel Alena Space et le 6502!
Et surtout : La Bande à Dino!

sommaire

Adresses CEO / Sommaire / Editorial   Page 
Courrier Oricien   Page 
Petites Annonces & Bonnes Adresses   Page 
Atelier : Transfert de K7   Page 
Alcatel Alenia Space et le 6502   Page 
Les Calembours de Schizo Dino   Page 
Super-Oric : Test du Son et des Codes de Contrôle   Page 
Banc d’Essai : Reverse pour Super-Oric   Page 
Patrimoine : Transfert de Loritel (1/3)   Page 
La Bande à Dino : Un Nouveau Club Oric   Page 
DIR et Répertoires Sedoric   Page 
Listing : Le Jeu du Pendu   Page 
Divertissements Mathématiques & Logiques   Page 
Réponses (61) : Sujets n°180-182   Page 
Nostalgie (68) : Promo Composants Electroniques   Page 
Trich’Oric   Page 
Librairie Oric (63) : La Famille 6500   Page 
Bulletin Adhésion 2006 / 2006 Subscription Form   Page 


Alcatel Alenia Space embarque des 6502 dans ses satellites!

par Robert Chéramy

Une fois un satellite sur orbite, impossible de le ramener dans le labo pour mettre ses logiciels à jour... C'est pourquoi les logiciels embarqués dans les satellites sont testés en profondeur. Vu le prix d'un lancement, il existe néanmoins des solutions de secours pour garder un contrôle sur le satellite même quand le logiciel est planté ou pendant qu'on en fait une mise à jour.

S'il est connu que les satellites tournent sur des processeurs 386 (système principal), j'ai appris par un ami travaillant à Alcatel Space que le système de secours tourne sous 6502 (!)

Le choix du 386 pour le système principal est justifié par ses caractéristiques:

- Le fonctionnement du 386 est déterministe. A partir de la génération Pentium, les instructions son exécutés "en avance" et il est impossible de savoir combien de temps va durer une opération.

- Le 386 est plus résistant aux perturbations électromagnétiques que ses successeurs du fait d'une moins bonne finesse de gravure dans le silicium.

- Le 386 permet de faire relativement rapidement des opérations complexes et il existe des OS temps réel sur cette plate-forme.

Le système de secours, bien qu'étant très simple dans ses fonctionnalités (réinitialisation de la mémoire, périphériques et du processeur principal à un état déterminé), nécessite une sûreté de fonctionnement quasi totale. C'est ce qui a justifié le choix du 6502:

- L'architecture 386 est encore trop complexe pour pouvoir maîtriser le système de secours dans le moindre détail. Le 6502, lui, est tout ce qu'il y a de plus simple.

- Le 6502 est une technologie éprouvée depuis des années.

- Le 6502 est quasiment insensible aux perturbations électromagnétiques, du fait d'une fréquence de fonctionnement à 1MHz seulement et d'une finesse gravure dans le silicium pas vraiment fine...

Au delà des fonctions de mise à jour et de reboot du système principal, le système de secours surveille le système principal. S'il constate que le système principal ne réagit plus pendant un temps donné, il le réinitialise automatiquement.

À quand un Atmos sur la lune ?

Si vous avez des questions concernant ce système de secours, envoyez moi un email [adresse email à la rubrique 'Bonnes Adresses'], je transmettrai.

NDLR. Je me souviens effectivement avoir lu dans un magazine (SVM ou Ordinateur Individuel, je n'ai pas le temps de vérifier) un article très bien documenté à ce sujet. Cet article expliquait qu'en raison de sa plus faible densité de gravure et de la plus grande épaisseur de ses couches, le 386 était plus fiable que les microprocesseurs modernes (486, Pentium ou autres) . Dans l'espace, les systèmes informatiques sont soumis à un intense bombardement de rayonnements cosmiques qui interfèrent avec leur fonctionnement. La NASA préfère donc utiliser des batteries de cartes mères à base de 386, plutôt que des ordinateurs plus modernes, mais plus sensibles. Dans cet article, il n'était pas question des systèmes de secours, mais je peux très bien imaginer, qu'en dernier ressort, un 6502 doit être encore plus fiable. Le 6502, fabriqué à millions d'exemplaires, a été l'un des microprocesseurs les plus utilisés. Il est d'ailleurs toujours fabriqué et commercialisé. Pour répondre à ta question finale, les Oric me semblent hors course, justement pour des questions de fiabilité. Je ne pense pas non plus qu'un autre micro, tel que l'Apple ][, ait été utilisé. Il faut du matériel professionnel pour ce genre de choses. Autant que je sache, des cartes à base de 6502 sont couramment fabriquées au CEA et au CERN, alors pourquoi pas à la NASA? Peux-tu demander à ton ami sous quelle forme le 6502 est utilisé dans ces systèmes de secours?




BROWSE

NUMEROS
 [200] - [199] - [198] - [197] - [195] - [194] - [193] - [192] [191] - [190] - [189] 

YEAR
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001 - 2000 - 1999 - 1998 - 1997 - 1996 - 1995 - 1994 - 1993 - 1992 - 1991 - 1990



Hosted By oric.org server www.oric.org V 2.6 CNIL ID : 872370 Write to Webmaster © 2000-2021 Built in 0.04 Seconds